En Saviour Plus

                         

             

                           

                                       

Comme le latex ne pouvait pas être vulcanisé, Thomas Adams a découvert la gomme à mâcher. En 1866, l’ancien dictateur mexicain exilé aux États Unis, Antonio Lopez de Santa Ana, a vendu deux tonnes de latex à Thomas Adams. Il avait pour but de vulcaniser ce latex pour en faire des pneus de carrosses. Face au fiasco (le latex ne pouvant pas être vulcanisé, ce qui veut dire qu’on ne peut pas le transformer en caoutchouc), que faire de 2 tonnes de latex? L’acheteur s’est souvenu que Santa Ana avait mentionné qu’au Mexique les gens mâchaient cette gomme dont il était, au fait, un consommateur régulier. D’après l’anecdote, Monsieur Adams a eu l’idée d’édulcorer et donner de la saveur à cette gomme… c‘est ainsi qui a été crée le chewing-gum tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Il faut dire que la grande partie des gommes à mâcher élaborées actuellement sont des produits industriels composés de polymères à base de pétrole. C’est la raison pour laquelle le chewing-gum est devenu un souci sanitaire et un problème d’environnement. Combien des mâcheurs de chewing-gum ont conscience que les polymères d’une gomme à mâcher artificielle jetée avec négligence ont tendance à s’intégrer de manière définitive au bitume ?

En étant élaboré à base de gomme bio, Chicza est totalement naturel et offre toutes les qualités d’une matière première biodégradable: inoffensive, biodégradable et non collante. Elle se décompose facilement grâce à la biodégradation enzymatique et bactérienne, ainsi, avec le temps, Chicza retourne à la terre, comme le bois pourri, les feuilles mortes et beaucoup d’autres éléments qui enrichissent les sols.

Chicza: un produit 100% naturel.

Chicza est biodégradable car il est 100 % naturel. L’arbre du quel on extrait le latex, le Sapotillier, fait parti de la biomasse des forêts tropicales. Il permet à la jungle de rester verte toute l’année et de continuer à fabriquer de l’oxygène.

Ce latex est surtout composé d’eau. Mais il contient également des protéines, carbohydrates, lipides, acides aminés et polysoprènes. Ce dernier a une propriété assez spéciale : il est constitué d’élastomères, dont la structure chimique le rend particulièrement élastique, ce qui lui permet de reprendre sa forme initiale après étirement.

Il est à noter que les arbres qui produisent le latex pour faire de la gomme à mâcher sont différents de ceux qui produisent le caoutchouc. Seules quelques espèces sont capables de synthétiser les polysoprènes. Parmi elles, le Sapotillier est unique pars son inimitable mélange de polysoprènes, qui donne une substance non toxique, hydrophile et impossible à vulcaniser.

Chicza est la première gomme à mâcher certifiée 100% naturelle et biodégradable. Elle est produite par 56 coopératives intégrées par près de 2000 membres, ils sont tous réunis autour d ‘une même association : Consorcio Chicleros. Cinq ans après s’être mis à la tâche, le travail de ces hommes et de ces femmes donne de bons résultats :

  • La forêt est respectée, le développement durable a fait ces preuves.
  • Les chicleros ont un meilleur niveau de vie, ainsi que de bonnes conditions de travail.

Chaque personne qui mâche un chewing-gum Chicza, n’importe où dans le monde, contribue de manière directe au bien-être des producteurs de gomme à mâcher dans les jungles du Sud du Mexique et, bien évidemment, à une planète plus verte.

L’équation verte, naturellement juste.

Depuis la première moitié du vingtième siècle, les coopératives productrices de gomme à mâcher se sont élargies et consolidées, grâce à la popularité grandissante du chewing-gum. Elles ont même survécu à la vague de contrôle politique qui a essayé de mettre fin à l’organisation sociale et politique représentée par les coopératives agricoles mexicaines dans les années soixante-dix. Mais non seulement elles ont continué à être autonomes, elles ont gagné en force et organisation. À l’aube du nouveau millénaire, ces coopératives ont formé le Consorcio Chiclero, avec un but bien précis : reprendre le vieux projet de développer les connaissances techniques pour transformer le chicle* en produit fini. Un lustre après, le premier chewing-gum certifié 100% naturel, bio et biodégradable est sorti sur notre marché.

Pour que ce soit durable, l’agriculture doit trouver un équilibre ; les chicleros ont se respect de la nature et du monde qui les entourent, ils sont donc les mieux placés pour conserver la jungle. Quand quelqu’un dans le monde mâche un chewing-gum dont l’élaboration porte ce respect, goûte à la fibre de la forêt tropicale, à l’essence de la chlorophylle, source d’oxygène, et participe à l’équilibre de l’agriculture durable : il devient un « consommacteur ».

Nouveau cercle de vie.

Forêts tropicales, arbres, communautés de la jungle, producteurs de chicle et consommateurs renforcent l’échange positif de l’équilibre de la planète. Comme cela arrive avec d’autres produits bio, l’ensemble de pratiques durables et l’échange équitable apportent la magie de ses bénéfices à tous ceux qui participent dans le cycle. Il s’agit de préserver notre planète pour laisser un monde propre à nos enfants.

* Du vocable txictli, du náhuatl, langue parlée par les nahuas, peuple d’origine mexicaine.

 Gardiens de la forêt tropicale

C’est dans la deuxième forêt tropicale du contient, El Gran Petén, que les producteurs de Chicza sont implantés ; connus localement comme les chicleros. Cette activité basée sur l’agriculture durable a contribuée à la conservation de la jungle mexicaine de la Péninsule du Yucatan, berceau de la culture Maya, terre du Jaguar et d’un des plus riches écosystèmes de la planète.

Chicza : une fierté pour le développement durable

Dans les régions du Quintana Roo, Campeche et Yucatan, les forêts ont survécu et avancé jusqu’atteindre une extension de 1,3 millions d’hectares. C’est un progrès énorme comparé aux autres zones du pays, où les 80% des jungles originelles ont été perdues à cause de l’abattage des arbres, l’élevage et l’activité agricole, incompatible avec l’écosystème.

Ces terres, berceau de la culture Maya, hébergent un des plus riches écosystèmes de la planète et ses littoraux font partie de la barrière corallienne américaine, la deuxième du monde par sa taille et variété d’espèces.
L’exubérance de ces terres semble contredire l’argument qui prétend qu’il vaut mieux éviter la présence humaine pour la conservation de l’environnement. Quand les communautés ont conscience de l’importance de leur environnement en tant que source d’abondance et réussissent une gestion durable des activités économiques, elles arrivent à cohabiter en harmonie avec la nature et elles sont les premières à protéger ses ressources. C’est le cas des habitants de ces jungles où se trouvent les arbres dont on extrait le latex pour produire la gomme à mâcher. Ces communautés qui, depuis plus d’un siècle, vivent de l’extraction de la sève du Sapotillier sont aujourd’hui réunies dans une même coopérative.

 
Mâchouillez bio !

Découvrez Chizca, une gomme à mâcher certifiée Ecocert produite au Mexique de manière durable et équitable dans la forêt del Gran Peten.

Gomme de base, aspartame, arômes, colorants, stabilisants… Le chewing-gum contient de nombreux composés chimiques néfastes pour la santé. Alors quitte à mâcher, ne vaut-il pas mieux le faire au naturel et contribuer au bien-être des producteurs du sud du Mexique et de la forêt tropicale mexicaine ?

Chewing-gum biodégradable qui vient des forêts tropicales durablement gérées

Entièrement naturel, Chicza est un chewing-gum 100 % biodégradable, obtenu de l’exploitation durable de 1,3 millions d’hectares de forêt tropicale. Il vient de l’arbre de chicozapote (Manilkara zapota) qui produit un latex, composé d’eau, dont la proportion peut varier du 50 % au 70 % selon la période de l’année. Il contient aussi des protéines, carbohydrates, lipides, acides aminés et polysoprènes. Le polysoprène est constitué d’élastomères, dont la structure chimique le rend particulièrement élastique, ce qui permet de reprendre sa forme initiale après étirement.

Fabrication responsable et naturelle

Chizca est produit par 56 coopératives intégrées par près de 2 000 membres réunis autour du Consorcio Chiclero, une association de coopératives qui gère la production, la logistique, les finances et la commercialisation de cette gomme à mâcher unique.

Cinq ans après s’être mis à la tâche de donner de la valeur ajoutée à la matière première en la transformant en gomme à mâcher, ce chewing-gum a permis aux producteurs d’avoir un revenu six fois plus important en moyenne.

Le latex obtenu de l’arbre de chicozapote se fait fondre pour obtenir la gomme base. Encore chaude, les producteurs lui ajoutent un sirop d’agave bio en guise d’édulcorant, ainsi que des saveurs. La gomme bio est ensuite moulée en tablettes de gomme à mâcher.

Chicza est aussi un chewing-gum unique car il contient près de 40 % de gomme base qui a capturé le goût des fruits sauvages, des herbes et des épices, et offre la consistance idéale pour être mâchée (ni très dure ni très mou), des qualités propres à la gomme naturelle.

Un des grands avantages de la composition de Chicza est la facilité avec laquelle ce chewing-gum se décompose, car ses ingrédients complètement naturels se dégradent en quelques semaines.

Où trouver les chewing gum Chizca ?

En Septembre 2009Pascal Lescout crée BIOFLORE à Montauban (dans le département du Tarn et Garonne) ainsi que le site internet www.bioflore.fr pour distribuer le Chizca.

Trois arômes sont disponibles : menthe sauvage, citron et menthe poivrée. Il y aura bientôt une nouvelle ligne aux goûts innovants, à base de fruits, herbes et épices.

Emilie Villeneuve

Lien : le chewing-gum biodégradable

Découvrez la réalité sur les chewing-gums issus de la pétrochimie et la vraie composition de la « gomme base » Tous les ingrédients indiqués en rouge sont (ou peuvent être) synthétiques.

Ingrédients d’un chewing-gum synthétique « classique » sans sucre :

  • Aspartame
  • Gomme base *
  • Sirop de glucose
  • Arômes (la plupart du temps synthétiques. Exemple : Fraise, Citron…)
  • Humectant
  • Stabilisant
  • Emulsifiant (Lécithine de tournesol ou synthétique)
  • Antioxygène
  • Suc de réglisse
  • Colorants
 

* Qu’est ce que la « Gomme Base » ?

On appelle « gomme base », la gomme synthétique utilisée pour remplacer le chiclé dans le chewing-gum.

Cette gomme se constitue :  
  • D’émulsifiants : stabilisants pour garder un mélange homogène (la plupart du temps synthétique).
  • D’élastomères : ils déterminent l’élasticité du chewing-gum. C’est en fait du caoutchouc synthétique (caoutchouc butyle).
  • Des cires : elles abaissent le point de ramollissement et possèdent un pouvoir anti collant et plastifiant. Elles peuvent être synthétiques ou naturelles.
  • Des charges minérales : elles améliorent les qualités mécaniques, augmentent la résistance à la chaleur et à l’humidité. Elles augmentent aussi la densité de la matière et améliorent l’aspect de surface.
  • Des antioxydants (gallate de propyle) : antioxydant de synthèse qui protège la gomme lors de la fabrication et empêche les autres substances chimiques d’être oxydées. Ainsi le chewing-gum conserve son goût et sa couleur plus longtemps (protège la gomme du vieillissement). Les antioxydants rendent la gomme base insoluble à l’eau (salive) donc elle ne peut pas être digérée par notre organisme.
  • Des résines : elles assurent le liant des matières premières de la gomme, tel que l’esters de glycérine de colophane ou les résines poly terpéniques.

Sur vos emballages de chewing-gum de synthèse vous ne trouverez pas la composition de la « gomme base », elle n’est pas stipulée dans la liste des ingrédients.

Vigilance sur la gélatine porcine

Il est plus vigilant de vous renseigner au près du service consommateur des chewing-gums synthétiques. Vous ne trouverez pas cette information sur les paquets ! Certaines marques de chewing-gums synthétiques utilisent essentiellement de la gélatine de porc dans ses préparations.

 

Voici un extrait d’article publié sur le site L’Antre du Lutin faisant l’essai des chewing-gums Bioflore Chicza:

« Chizca est produit par 56 coopératives intégrées par près de 2 000 membres réunis autour du Consorcio Chiclero, une association de coopératives qui gère la production, la logistique, les finances et la commercialisation de cette gomme à mâcher unique.

Ce chewing-gum a permis aux producteurs d’avoir un revenu six fois plus important en moyenne. Le latex obtenu de cet arbre est fondu pour former la gomme base. Y est ajouté du sirop d’agave Bio en guise d’édulcorant, des arômes naturels, puis cette gomme est moulée en tablettes. »

« J’en pense quoi? >> J’en pense que c’est pas mal du tout! J’aime savoir que je mâche du Bio et du naturel, et que j’aide ainsi les petits producteurs mexicains. Le goût des chewing gums est très bon, cependant le goût ne reste pas très longtemps en bouche (en même temps on ne peut pas tout avoir!) »
Voir l’article complet sur le site de l’Antre du Lutin

Vidéo: http://www.lantredulutin.com/?p=3406

Chewing-gum : la fabrication (Bonus)

Les Mexicains ont toujours produit du chiclé pour leur propre consommation et pour fournir les industriels du chewing gum. Depuis peu, ils ont aussi décidé de fabriquer leur propre gomme à mâcher, une gomme entièrement naturelle et biodégradable, dont ils maitrisent l’ensemble de la chaîne, de l’extraction à l’exportation.
Comment la sève du sapotiller devient cette petite tablette qu’on met à la bouche ? Explications en images sur une musique de Denis Uhalde.

Vidéo : http://videos.arte.tv/fr/videos/chewing-gum-la-fabrication-bonus–7065138.html

Chewing-gum : L’origine de la matière (Bonus)

Le Mexique au cœur de l’histoire du chewing gum
Des GI qui offrent des tablettes aux enfants. Des jeunes gens sportifs et insouciants qui plongent et dansent au son d’Hollywood Chewing gum… Tout relie le chewing gum aux Etats-Unis et à l’American way of life. Pourtant, c’est au cœur de la jungle mexicaine que le chewing gum prend racine. Toute l’histoire du chewing gum est ainsi intimement liée à la géopolitique de la région, et aux relations entre les Etats-Unis et le Mexique, comme en témoigne le livre de Michael Redclift, Chewing gum : The Fortunes of Taste (Routledge, 2004).

Séquence 1 : L’origine de la matière : le chiclé

Le chiclé est extrait d’un arbre fruitier tropical : le chicozapote – sapotillier en français –  qui pousse dans les forêts de la péninsule du Yucatan (Mexique, Guatémala, Belize). Les anciens Mayas en récoltaient déjà la sève, une matière blanche et élastique particulièrement adaptée à la mastication.  Son nom « chiclé » est d’ailleurs dérivé du mot nahuatl, « tzictli », qui en reproduit le joli bruit.
Manuel Aldrete, directeur général de la coopérative Consorsio Chiclero, qui fabrique le chewing gum biologique Chicza, évoque la tradition ancestrale des Mayas.

Vidéo : http://videos.arte.tv/fr/videos/chewing-gum-l-origine-de-la-matiere-bonus–7065144.html

Séquence 2 : La rencontre entre un ancien président mexicain et un inventeur américain

Comment cette drôle de matière arrive aux Etats-Unis ? Et comment cette tradition ancestrale et locale devient un produit de consommation de masse globalisé ?
Peu d’historiens se sont hélas penché sur la question, mais selon la version la plus répandue, rapportée par Redclift, tout commence par la rencontre – en 1869- entre un ancien dictateur mexicain, en mal d’argent, et un inventeur américain, en mal de succès. Président du Mexique à trois reprises, le General Antonio Lopez de Santa Anna (1794-1876) est un personnage particulièrement ambigu. Sa carrière, jalonnée de trahisons, de coups d’état et d’exils, s’est soldée par la perte du tiers du territoire du Mexique au profit des Etats-Unis. A 75 ans, il espère encore financer son retour au pouvoir, en vendant du chiclé aux industriels du caoutchouc. A cette époque, Thomas Adams (1818-1905), dont les modestes inventions n’ont pas eu le succès escompté, a ouvert un petit commerce de vitrerie à Staten Island. C’est là qu’il rencontre Santa Anna, qui lui fait miroiter une fortune s’il réussit à vulcaniser le chiclé. Adams saisit l’opportunité et en achète immédiatement une tonne. Après un an d’essais infructueux, il est prêt à abandonner quand il voit une petite fille acheter une gomme à mâcher à base de paraffine dans une droguerie…
Au sud du Rio Grande, l’histoire met en scène les deux mêmes personnages, mais l’intrigue et le décor sont quelque peu différents…

Vidéo : http://videos.arte.tv/fr/videos/chewing-gum-la-rencontre-bonus–7065186.html

Paiement en ligne par PayPal et carte Bleue Visa

Dans la mesure du possible, nous préparons et expédions votre commande dans les 24 h00 suivant votre achat. Les commandes passées avant 9h00, sont expédiées le jour même, sinon le lendemain (sauf week-ends, jours fériés et cas exceptionnels).

Concernant les modes d’expéditions, pour une parfaite tranquillité, nous avons opté pour ceux qui ont un suivi et assurance.

Il s’agit de :

  •  La lettre Max
  •  Colissimo

Naturellement, c’est le volume et (ou) le poids de l’objet qui conditionne le mode d’expédition.

Le délai d’expédition quel que soit le mode d’expédition est de 48h00 garanti (uniquement pour Colissimo France et lettre Max France).

A titre d’exemple, pour une commande passée avant 09h00, vous recevrez cette dernière en 72h00 (24h00(délai de préparation + 48h00(délai d’expédition)) –(jours ouvrables).

Ci-dessous des tableaux récapitulatifs vous donne le montant exact des frais d’expédition en fonction du poids de ou des objets commandés, pour la France, l’ Outre-Mer , l’International, sachant qu’il s’agit des tarifs de la poste, en vigueur actuellement. Bien entendu, ils peuvent hélas évoluer. Ces tarifs n’ont subi aucune majoration. Mieux, concernant la lettre Max, nous avons fait le choix de l’acheter en grande quantité ce qui a pour conséquence de réduire son prix à l’unité et de vous en faire profiter.

Et comme ces frais d’envoi sont au final toujours trop cher , nous avons fait également le choix de ne prélever aucun frais supplémentaires tant pour la préparation que pour l’emballage.

France Métropolitaine
ProduitPoidsPrixIntitulé
Chicza 1P – 6P0,049 – 0,3013.30 €Lettre MAX S
Chicza 7P – 10P0,349 – 0,5016.45 €Lettre MAX M
Erystevia < 500g0,001 – 0,5015.60 €Colissimo sans signature
Erystevia < 1 kg0,501 – 1,0016.95 €Colissimo sans signature
tous produits < 2kg1,001 – 2,0017.95 €Colissimo sans signature
tous produits < 3kg2,001 – 3,0018.95 €Colissimo sans signature
tous produits < 5kg3,001 – 5,00110.95 €Colissimo sans signature
tous produits < 7kg5,001 – 7,00112.95 €Colissimo sans signature
tous produits < 10kg7,001 – 10,00115.95 €Colissimo sans signature
tous produits < 15kg10,001 – 15,00118.20 €Colissimo sans signature
tous produits < 30kg15,001 – 30,00124.90 €Colissimo sans signature

 

Outre-Mer et internationnal
ProduitPoidsOM1OM2ZAZBZCZD
tous produits < 500g0,001 – 0,50110.95 €12.60 €16.15 €19.80 €23.20 €26.40 €
tous produits < 1 kg0,501 – 1,00115.20 €17.70 €16.15 €19.80 €23.20 €26.40 €
tous produits < 2kg1,001 – 2,00119.85 €29.30 €17.85 €21.70 €31.10 €39.70 €
tous produits < 3kg2,001 – 3,00124.50 €40.90 €21.55 €26.25 €40.90 €52.90 €
tous produits < 4kg3,001 – 4,00129.15 €52.50 €25.25 €30.80 €50.70 €66.10 €
tous produits < 5kg4,001 – 5,00133.80 €64.10 €28.95 €35.35 €60.50 €79.30 €
tous produits < 6kg5,001 – 6,00138.45 €75.70 €32.65 €39.90 €70.30 €92.50 €
tous produits < 7kg6,001 – 7,00143.10 €87.30 €36.35 €44.45 €80.10 €105.70 €
tous produits < 8kg7,001 – 8,00147.75 €98.90 €40.05 €49.00 €89.90 €118.90 €
tous produits < 9kg8,001 – 9,00152.40 €110.50 €43.75 €53.55 €99.70 €132.10 €
tous produits < 10kg9,001 – 10,00157.05 €122.10 €47.45 €58.10 €109.50 €145.30 €
tous produits < 15kg10,001 – 15,00180.25 €180.10 €54.65 €68.50 €133.60 €171.30 €
tous produits < 20kg15,001 – 20,001103.45 €238.10 €61.85 €78.90 €157.70 €197.30 €
tous produits < 25kg20,001 – 25,001126.65 €296.10 €69.05 €___
tous produits < 30kg25,001 – 30,001149.85 €354.10 €76.25 €___
 IntituléColissimo A/R. R1Colissimo A/R  R1Colissimo A/R Colissimo A/R Colissimo A/R Colissimo A/R
 
 
 
 
 
 

 

 

Colissimo Outre-Mer :
  
ZONES TARIFAIRES OUTRE-MER 
  
  
Zone OM 1Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion, Mayotte
 Saint Pierre et Miquelon, Saint-Martin, Saint-
 Barthélémy.
  
Zone OM 2Nouvelle calédonie, Polynésie Française, Wallis et
 Futuna, les Terres Australes, et Antarctiques
 Françaises.

 

Colissimo Internatinal :
  
ZONES TARIFAIRES 
  
  
ZONE AUnion Européenne, Suisse et Norvège
ZONE BPays de l’Europe de l’Est (hors Union Européenne)
 Maghreb.
ZONE CPays d’Afrique hors Maghreb, Canada, Etats-Unis,
 Proche et Moyen Orient.
ZONE DAutres destinations.